Clikou

La précarité dans le travail, loin d'être une solution

25 novembre 2014

Les politiques de droite comme de gauche pensent réellement pouvoir rééquilibrer la situation face à la chine ou à l'inde de cette manière c'est de la pure folie.

Il est évident que cela ne marchera pas puisque nous ne pourons jamais décendre aussi bas que ces pays et d'autre part un monvement sociale de grande ampleur finirai par faire exploser tout le système!!!

Il est donc surprenant de voir que tous les gouvernements européens continues à perdre leur temps dans cette politique suicidaire. Il existe pourtant une autre solution.

Pour nous il est grand temps de revenir à plus de simplicité; un seul exemple: il existe en France, aujourd'hui, plus de 2550 formes d'aide à l'emploi! Et le CPE n'en est qu'une de plus, même si il ouvre la voie vers plus de précarité, il n'est rien d'autre qu'un nouveau "machin" suplémentaire dans une longue liste de "machin".C'est d'ailleurs la principale raison pour laquelle nous somme contre. Le CPE n'a aucun avenir parce qu'il ne représente rien de révolutionnaire ou de miraculeux, c'est juste un peu plus de précarité pour un résultat qui sera de toute manière nul en matière d'emploi. Il est donc urgent pour nous de remettre otut cela à plat et d'aller vers plus de simplicité, pour aller vers plus d'efficacité :

Pour lutter efficacement contre le chômage, nous souhaitons prendre un engagement ferme avec les Francais sur une baisse importante du nombre de demandeurs d'emploi. Aussi nous nous engageons à ramener se nombre en dessous de 5% de la population active. Parmi les mesures les plus importantes que nous souhaitons prendre, il y a la création d'un "contrat de travail universel" pour le privé comme pour le public. Ce contrat remplacera tous les types de contrats existants y compris le CDI. Il sera plus souple que ce dernier mais en contre parti les indemnités chômage représenteront 90% du dernier salaire, sur une période de cinq ans. En même temps les syndicats verront leur rôle fortement évoluer au sein des entreprises en particulier dans le donaime des conditions de travail3. Voir le cas pour le moins urgent de la grande distribution et de la restauration rapide !

Deplus, les périodes de chômage seront l'occasion d'une mise en place d'une aide personalisé au retour à l'emploi, avec la désignation d'un interlocuteur unique pour le demandeur d'emploi. La proposition systématique d'une vrai formation pouvant atteindre un an, financé par le dernier employeur.

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont marqués par *

*

Quelle est la quatrième lettre du mot dqlgr ? :