Clikou

Endettement

27 octobre 2013
On commence avec un billet politique coup de gueule, mais rassurez-vous cela va continuer :D

  • Le déficit de la France est de 2.000.000.000.000 € (et oui, 2.000 milliards ça fait tous ces zéros !) ;
  • Sur ces 2.000.000.000.000 €, la moitié environ représente les retraites des fonctionnaires et assimilés, « retraites non provisionnées », soit 900.000.000.000 € ;
  • La population active de la France est d’environ 27.160.000 (dont environ 30% de fonctionnaires et assimilés responsables de 50% de la dette !).
  • La dette par tête de pipe d’actif est donc de 73 638 €
  • Le salaire moyen en France est d’environ 21.000 € Le taux d’endettement maxi étant fixé pour un particulier par les banques à 30%, pour l’achat d’un logement, il nous faut 12 ans pour espérer nous en sortir…à condition de se loger gratis !
On peut également envisager de rembourser à hauteur de 3%, soit sur 120 ans…compte tenu de l’allongement de la durée de vie, ça peut le faire…

A moins que… Prenons un exemple au hasard : E.D.F. C.A. = 48 672 000 000 € Budget du comité d’entreprise = 2% du C.A., soit 973 440 000 € (notez, au passage que c’est l’équivalent du Résultat net de l’entreprise) En un an, si les petits gars d’EDF se contentaient de la moitié de ce qu’ils touchent actuellement, le solde, soit 486 720 000 € permettrait de payer l’annuité de 6.600 personnes ! De plus, le parc immobilier du Comité d’Entreprise d’EDF est immense et devrait pouvoir nous abriter le temps de rembourser nos dettes !

Je pense qu’ils pourraient faire cet effort, car : « Le total des engagements EDF/GDF sur les retraites se montait à 80 milliards d’euros (en mai 2004). Depuis plus de cinquante ans, ni EDF ni Gaz de France n’ont cotisé au régime général des retraites, ni provisionné dans leur compte les sommes nécessaires à leurs engagements.

Si cette dette devait être intégrée au bilan, l’entreprise devrait être déclarée immédiatement en faillite. » Mais EDF n’est qu’une infime partie des ressources à notre portée, les autres entreprises publiques disposent elles aussi de Comités d’Entreprise bénéficiant de budgets considérables, comme la RATP ou la SNCF, autres exemples au hasard… Une autre source de financement sera à rechercher parmi les dépenses somptuaires de nos hommes politiques – vous savez ces gens qu’on paie pour qu’ils nous permettent de dormir tranquille entre deux émeutes de banlieues et qui nous emmerdent avec leurs radars sur les autoroutes - et je ne pense pas qu’aux seuls « frais de bouche » de notre cher – très cher – Président…

Alors, avant d’affirmer que si la France est endettée c’est de la faute aux étrangers, il faudrait déjà mettre un sacré coup de balai devant la porte de certaines de nos « glorieuses nationalisées des années d’après guerre » ! Messieurs les fonctionnaires, il n’y a pas que la planète qui se réchauffe…

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont marqués par *

*

Quelle est la troisième lettre du mot qoqqp ? :